Bibliographie d'Olivier Supiot

© Olivier Supiot

Partager "Bibliographie Olivier Supiot" sur facebookPartager "Bibliographie Olivier Supiot" sur twitterLien permanent

 

 

OLIVIER SUPIOT

 

C’est en 1997, à Angoulême, que fut révélé Olivier Supiot. Ses études d’Arts graphiques à Tours lui permettront de publier quelques planches dans le magazine de bande dessinée humoristique « Fluide Glacial ».

En 1998, son premier album, Erzurum est publié aux Éditions du Cycliste et en 1999, il commence la série de bandes dessinées Marie Frisson, l’histoire d’une petite fille qui terrifie les monstres.

Avec Éric Omond, il réalise Le Dérisoire, bande dessinée adulte pour la collection Carrément BD qui a remporté le prix du Meilleur Dessin au festival d’Angoulême 2003.

Plus tard, il publie, dans la même collection, Féroce, une aventure où se côtoient Vikings et Inuits. En 2006, il travaille sur la trilogie Les aventures oubliées du baron de Münchhausen aux éditions Vents d’Ouest dans la collection Équinoxe, puis, par la suite, en 2010, il sera scénariste de la série Le Narval.

En 2011, il réalise Un amour de marmelade, un conte steam punk avec des inspirations comme Edgar Allan Poe, Tif & Tondu et des contes fantastiques comme L'Homme Invisible de H.G. Wells ou Musidora, l'héroïne des Vampires de Feuillade.

En 2012, il participe à la réalisation des Petites histoires de Mazé avec d’autres auteurs de bande dessinée comme Tehem, Lucie Durbiano et bien d’autres encore.

En 2013, il réalise l’illustration du livre jeunesse Le vaillant soldat de plomb.

 

© Photo - La Bulle - Médiathèque de Mazé

Partager "Biographie Olivier Supiot" sur facebookPartager "Biographie Olivier Supiot" sur twitterLien permanent